Un business sombre pour l’éternel: « l’Aisne Nouvelle »

L’angoisse de la mort : Catherine RAVERDY, Psychologue répond…

Pour quelles raisons la mort suscite-t-elle autant d’angoisse ?

Catherine Raverdy : « la mort suscite autant d’angoisse parce que définitive et obligatoire pour chacun d’entre nous. De plus, nous ne savons pas ce qu’il y a après la mort et ce passage fait peur . D’ailleurs, il est préférable de parler de peur plutôt que d’angoisse, car cette dernière est un symptôme qu’il s’agit de soigner » .

En tant que Psychologue, comment aidez-vous les patients à surmonter leur angoisse justement ?

« Il s’agit dans un premier temps de « soulager » les patients qui en souffrent. Dans un second temps il s’agira de « comprendre » pourquoi cette peur s’est transformée en angoisse ainsi que d’en comprendre le sens et l’origine. Je rappelle que le « travail du trépas » ( 5 étapes d’E. Kübler Ross ) n’appartient qu’aux personnes qui vont décéder et se fait la plupart du temps en Centre Hospitalier Soins Palliatifs . »  Freud a également travaillé sur cette notion mais pas du tout sous le même angle . »

Comment l’a-t-il développé ?

« En fait, Freud a bien travaillé sur le concept mais pas du tout sur cet aspect. Il parle du travail du deuil dans son article intitulé « Deuil et Mélancolie » et observe comment une personne arrive à surmonter son deuil, c’est à dire à traverser sa souffrance ».

Propos recueillis par Aurélien Wälti et Nasséra Lounassi ( Janvier 2010 ).